Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/09/2006

Savoir écrire à un éditeur.

 Important ça. Alors au cas où mon exemple pourrait inspirer de jeunes pionniers en quête du Graal éditorial, voici une lettre que j’ai réellement envoyée il y a quelques temps à deux éditeurs parisiens. Faut bien s’occuper en même temps.

 

 

 

                           Monsieur,

 

 

 

Ci-joint le manuscrit d’un ouvrage dont je pourrais dire qu’il changera certainement la face du monde si ma modestie naturelle et mon sens de la mesure se serrant tous deux les coudes ne m’empêchaient avec force de professer de telles paroles. Il s’intitule "Carré noir" . Titre dont la simplicité ne fait en somme que refléter ma personnalité et aussi, bien sûr, mon amour sincère des carrés.

Il est tout à fait vital pour moi que vous me publiez rapidement afin qu’engrangeant probablement grâce à un succès aussi foudroyant qu’inattendu de substantiels bénéfices je puisse suivre le traitement instamment préconisé par mon médecin traitant (Professeur en maraboulogie de l’université d’Abidjan) concernant l’absorption très recommandée de certaines substances malheureusement jugées illicites par la médecine officielle et la justice ainsi que la fréquentation assidue de professionnelles de la sexualité rémunérée dont les honoraires, et c’est bien regrettable, ne sont, bien entendu à ce jour rigoureusement jamais remboursés par la sécurité sociale. (Que font les associations de protection des consommateurs pour améliorer cette situation ? On se le demande !)

 

          Veuillez agréer, Monsieur etc...

 

ML

 

Bon et puis si ça vous suffit pas. Si vous cherchez un modèle encore plus mieux alors n’hésitez pas une seconde, allez voir par là: http://le-blog-de-pierre.over-blog.com/article-3605820.html

Commentaires

C'est glacé. C'est gelé. C'est glacé. C'est gelé. L'enfermé. Dans la boite carrée. Recroquevillé. Dans son acné, il y a le pue dégueulé par son corps infecté. C'est glacé. C'est gelé. Essayer d'en rire et se crisper. C'est glacé. C'est gelé. ça rebondit comme un kyste gonflé. C'est le corps glacé, gelé. La chambre sale. Les matelas imprégnés de sueurs crachés. C'est mauvais. C'est laid. C'est gelé. C'est glacé.

la suite ici; http://hirsute2.blogspot.com

Écrit par : Andy Verol | 19/09/2006

Une pub pour Gervais ?

Je plaisante bien sûr… A moins que tu ne le connaisses déjà, précipite-toi sur cet excellent livre de Michael Gira : "La bouche de Bacon". Tu devrais adorer.

Écrit par : Max | 19/09/2006

Merci pour cette super pub !
Ta lettre est vraiment pas mal et j'attends avec impatience la réponse des éditeurs...

Écrit par : pierre | 20/09/2006

Merci. En fait celle-là je ne l’ai envoyée qu’à deux éditeurs. Le premier m’a renvoyé mon manuscrit 3 jours après sa réception !! Un sorte de record… Sans même l’accompagné d’une lettre d’insulte. Juste la fameuse lettre type (c’est toujours assez insultant comme ça hein).
Ensuite j’ai eu des remords parce que cet éditeur finalement avait vraiment le profil qui correspondait à « Carré noir », alors j’ai changé le titre du bouquin (qui n’avait pas été ouvert je pense) et écrit une autre lettre. Pas de réponse à ce jour.
Pour le deuxième éditeur (pas vraiment habilité à publier mon bouquin mais par contre assez versé dans les trucs d’humour) pas de réponse non plus jusqu’à présent.
La prochaine fois j’leur envoie de l’anthrax ! Y f’ront moins les malins !!

Écrit par : Max | 21/09/2006

Les commentaires sont fermés.