Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2006

Inhumain trop inhumain

 

medium_inhum.JPG

 

J’étais l’inhumain

Mon âme inhumée

Dans un coin creux du corps

Scellée comme un sort

Je m’animais un peu mais dans le fond

J’étais mort

J’avais de l’or pourtant

J’avais de l’or dans mes doigts pleins de vent

Car de l’inhumanité

Naissent des pépites de pureté

J’étais l’inhumain

Je ne m’aimais pas

Tête de chien sur corps de nain

Je mimais la maladie

Comme on ment à la vie

J’étais vide et j’étais plein

Plein de vide et vivant pourtant

J’étais l’inhumain

Et je me nommais avec des mots déments

Cherchais la vérité en différant les filtres

J’étais beau et laid, grand et petit

Perdu au centre du paradoxe

Mon portrait en forme de X

Parfois l’inhumain s’animait

Mais c’était nul

Et pourtant et pourtant

Au cœur de l’inhumain

Des rêves qui surpassaient l’humain

Sous la terre enfoui le soleil vert songeait

Qu’un jour ce serait sa place

Dans ce monde inversé

La place de l’inhumain

Mauvais

Mais quand même malin

03:25 Publié dans Poézizi | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : poésie, littérature

Commentaires

Inhumain n'est qu'un mot d'humain
Tenant sa vie dans les mains
Un mot vieux ou encore un geste ?
Mais de nos jours seuls les mots restent

Écrit par : Martin Lothar | 08/11/2006

wow! non seulement c est tres bien, mais tres surprenant de la part de max! tres sombre!

Écrit par : Kroco | 09/11/2006

Bah... tu n'as pas lu les tout premiers textes postés sur ce blog c'est tout. Avant ma période Benny Hill (Benny dark quand même)
En tout cas j'ai suivi tes conseils (souvent bons) parce que ce texte est TRES personnel...
Thanx ;-)

Heu, le prochain sera sûrement plus léger hu hu...

Écrit par : Max | 09/11/2006

Les commentaires sont fermés.