Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2007

les mâchoires de fer

medium_dentier.JPG


Il faudrait tant que j’apprenne

Que j’apprenne à croire

Croire en moi

Ou mieux encore

Oublier tous ces faux savoirs

Qui nous servent de béquilles

Mais à force

Rentrent dans les chairs

Jusqu’à ronger l’os

Il faudrait faire la révolution

Rêver d’une future

Evolution

Il faudrait que l’envie nous guide

Seulement le cœur

Le cœur de cette envie

Si tenté qu’il batte encore

Alors encore

Il devrait continuer de se battre

Quand il n’y a plus d’espoir

C’est là que tous les espoirs sont fondés

Mes racines dans cet abîme

Aspirent la moelle vivifiante

02:20 Publié dans Poézizi | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : poésie, littérature

Commentaires

mots sensibles et qui touchent au coeur
chacun peut s'y reconnaître il me semble,
envers et contre tout l'envie , le désir, le coeur tendu vers
les autres? pour croire en soi,et y croire encore car sinon qui y croira à ta place?
croire aux exigences qui dérangent , à notre faculté de se donner à fond et aussi d'aimer sans se complaire dans la boue existentielle , il y a de l'espoir,
puisqu'il y a des racines , attendons le printemps,

bises de chat narcissique ( il faut cultiver le narcissisme , c'est bien, c'est tout ce qui nous fait tenir quand on est un vieux chat) se trouver bien quoi! ya pas de raison il y a tant de gens qui le font, c'est que ce doit être une recette,
mais ne pas le montrer trop, être juste avec soi-même, se connaître bien , en apprenant avec les autres et au fond de soi,
pfuuu c'est compliqué.( excuses ce long com à deux niveaux)

Écrit par : if 6/lezard | 25/01/2007

2 be et ce texte, mais comme ils me parlent...
Trouver la force dans l'origine, plonger dans la source, creuser dans les entrailles primales, écouter de nouveau les sens que nous entendions lorsque nous n'étions encore le presque rien.
Oui.
Bonsoir Sieur Lector.

Écrit par : Plaiethore | 25/01/2007

T'as mal aux dents ?
Des vers à dents ?
Bon, c'est pas mal hein !
Ceci étant, l'évolution commande que nous laissions canines, molaires et autres incisives au porte-manteau dorénavant.
Y compris et surtout les dents de supputée sagesse qui ne font rien que de nous faire chier : Elles peuvent se brosser celles-là. A+

Écrit par : Leu Warou | 25/01/2007

Est-ce que cela s'apprend ou cela se ressent ?
Oui arrête les faux savoirs pour du vrai sanglant...
lâche la plume pour une roulette de dentiste et OUIIILLLLLE...!!!
me su modu la lange

Écrit par : rocky 6fredo | 26/01/2007

If6> "Puisqu’il y a des racines attendons le printemps" Je reteindrai cette phrase, si tu veux bien ;-) Soyons positif, n’ayons peur de rien, comme dirait le chanteur en prison…

Plaiethore> Nos pré-fœtus ont dû faire la causette quand ils étaient dans l’avant-monde, je vois qu’ça ;-)

Leu Warou> Sourire pepsodent J (attention l’excès de jeux de mots peut entraîner des cas rires. Tu t’en brosses ?)

Rocky6 Fredo> (quel nom ?!) Je vais suivre ton conseil pour devenir dentiste section dantesque (entre deux séries de pompes sur un bras) et m’ouvrir les mâchoires du paradis.
En souvenir d’ADRRIIEENNNNNEE !!!

Écrit par : Max | 26/01/2007

Ma ! que c'est bien possible ça ^^

Écrit par : Plaiethore | 26/01/2007

Non, je ne m'en brosse pas : Je vais machoire dessus, c'est tout ! A+

Écrit par : Leu Warou | 26/01/2007

Faut pas t'hachoir! C'est du gâchis parmentier...

Écrit par : Max | 26/01/2007

Je crois que vous avez tout dit... Si vos mâchoires pouvaient croquer vos langues de temps en temps, y'aurait de quoi bouffer pour les autres.
Entre Sonic Youth et Teardrope explodes (avec un respect sans borne pour Julian Cope), il y aura toujours une lettre d'avance dans l'alphabet.

Écrit par : dénix | 27/01/2007

Teardrop je connais depuis peu mais c'est clairement top! L'album "zoologie" en particulier ;-)

Écrit par : Max | 28/01/2007

Les commentaires sont fermés.