Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2007

Sexcentrique*

medium_Dita3.2.JPG


La route était longue

Et le soleil noir de minuit

Me teintait l’âme

D’une lueur vague

Je sentis que mes sens

Peu à peu se laissaient glisser

Dans l’océan lascif

D’une douce descente

Vers des abîmes de beauté

Ses longues jambes

Me semblèrent un signe

Une sensualité acide

Me souda les mains sur

Cette peau si douce

Son haleine me nourrissait

Pour plusieurs mois

Entre ses cuisses séquestré

Le cœur cramoisi de ses émois

Sa voix moite mentait

Quand elle me disait d’arrêter

J’étais tendu et je tentais

D’extraire de cette trappe

Un joyau assez exquis

Une source jaillissant dans son cri

J’étais devenu croyant

Et cette vierge nue

Me trouva cru

Quand je lui plantai

Ma croix de cœur

Dans son ventre-écrin

Je croyais que parfois une nuit

On pouvait espérer sans fin

Une autre forme de vie


*Contrairement aux apparences ce poème racoleur n’est pas un hommage à Benoît VI

**Photo : Dita Von Tesse

Commentaires

benoit 6 certes non, mais olivier, ah olivier cette nuit et la douceur de tes jambes velues sur...mais on ne ré-écrit pas l'extase.

ITE MISSA EST

Écrit par : patrick | 28/03/2007

C'est le printemps !

Écrit par : pandore | 28/03/2007

Patrick> Y’a pas marqué la poste !

Pandore> C’est même l’effeuillage du printemps :-)

Écrit par : Max | 28/03/2007

pas la poste pas la poste mais ah et quand, délaissant son vélo, là-bas il me prendrait, là-bas, là-bas...

tais-toi...Carmen

non, tu ne m'aimes pas, non tu ne m'aimes pas Olivier
car si tu m'aimais,
là-bas, là-bas
tu me prendrais
là-bas, là-bas
sur la montagne

mais je dois confondre des trucs...

Vive la france, vive la Nébude !

Écrit par : patrick | 28/03/2007

ah déjà l'automne en fait ?

Écrit par : pandore | 28/03/2007

Moi, j'l'ai toujours pensé : t'es trop cru.
J'vends une lampe à bronzer d'occas., elle a peu servi, et dans l'genre "t'emballe après" - 'fin j'veux dire des Mac do - t'es servi. Une lampe magique quoi !
Merde... quel était mon deuxième voeu ?

Écrit par : durex (fallait bien) | 28/03/2007

Toi tu files du mauvais coton, t'as les cacarinettes ?

Écrit par : Madame B | 28/03/2007

Vous vous découvrez, n'en oubliez pas de sortir couvert ! Parce que des cous vrais sont toujours des coups verts, c'est plus pratique pour manger...

Il y a trop de non-écrits dans ces quelques mots... je soulève les écrits et les habits pour essayer de voir ce qu'il y a dessous...

Écrit par : Nicolas | 28/03/2007

Patrick> faut vraiment que t’arrêtes de manger les bonbons bizarres que te donne la Nébude

Pandore> facile :-)

Durex> un éclairage intéressant (encore plus facile)
On ne peut rien te cacher. C'est vrai j'aime bien les crudités :-)

Madame B > ???? chacun son interprétation après tout, mais bon… Tant pis.

Nicolas> les non-dits sont si bruyants ?

Écrit par : Max | 28/03/2007

j'adore dita von teese.....

Écrit par : bluevalentine | 29/03/2007

Eh, blue valentine ! t'as trouvé ! T'ouvres une pharmacie !
Et tu contemples le beau de loin.

Écrit par : Calelix | 29/03/2007

Le NIN, mister Max, il est oximoron que ça ?

Écrit par : delax (que sais-je ?) | 29/03/2007

Bluevalentine> J’adore aussi son style vampe des années 40/50 qui me rappelle les sublimes actrices des films de Jacques Tourneur, le maître du clair-obscur…

P.S : je rattrape mon retard en me délectant ces derniers jours de "Tout crue" et très bientôt j’attaquerai "Comme elle vient". Si vous saviez à quel point votre voix me touche. J’en ai les doigts de pieds qui jouent du piano et mon troisième œil clignote sur le rythme de la musique !! (c’est dire comme ça me bouleverse)

Astérix> Arrrg fait pas chier !! Un peu de respect pour la sublime Jil Caplan dont la voix m’a toujours plongé dans une transe cosmique totaaaale !!!
NIN rime avec oxymoron, sans aucun doute, comme tout ce qui est vraiment beau d’ailleurs.

Écrit par : Max | 29/03/2007

Va me falloir une explication de texte !

Écrit par : Madame B | 29/03/2007

Et d'ailleurs c'est beau et sans pilosité printanière apparente.
Salut Sieur Lector !

Écrit par : Bourdon-copter | 29/03/2007

Ca brule un peu tout ça...

Écrit par : activewoman | 29/03/2007

Madame B> on est pas à l’école! Ou alors c’est toi qui fais la maîtresse…
Bon. Disons que, certes ce texte est, comme les autres d’ailleurs, baigné d’une certaine mélancolie, mais je ne pensais pas que c’était le sentiment qui y prédominait… De toute façon j’ai toujours accusé un fort penchant pour l’esthétique des ténèbres, ou plus exactement des contrastes très marqués. C’est seulement la nuit qu’on peut voir briller les étoiles, et ma foi, le spectacle vaut bien qu’on baisse un peu la lumière il me semble. Après c’est juste une question de sensibilité personnelle…

Bourdon-copter> Ca c’est du pseudo ! Tu devrais le garder.
J’parie que t’aimerais bien enfoncer ta langue tubulaire dans la corolle de la jeune Dita, hein ? Sacripant !

Activewoman> Tu sais bien que quand je suis stressé je m’immole par le feu en brûlant le bout de mes chaussettes au briquet :-)
Mais comme disait Laura Palmer dans Twin Peaks : fire walk with me… (Hein ? Comment ça ça veut rien dire ? Heu… Tu reprendras bien des chips ?)

Écrit par : Max | 29/03/2007

Ma croix de cœur

Dans son ventre-écrin >>>>>>> je trouve cela doux à l'oreille, à l'imagination, à la tentation, à l'envie...(merci)

Écrit par : véro | 29/03/2007

Véro> Ces compliments sont doux à mes oreilles petite sirène ;-)

Je te nomme officiellement critique littéraire de ce blog. Titre honorifique qui donne droit à de nombreux avantages exceptionnels.
3% de réduction sur les paquets de nouille Lustucru et une statuette de Max en slip prenant une pause inspirée, les cheveux au vent en mâchouillant une vieille chaussette percée ayant appartenu à René Char.

Écrit par : Max | 29/03/2007

Je préfère le faire en silence sans ce cri ou en sanskrit.

Écrit par : Nicolas | 29/03/2007

Vive les océans lascifs !

Écrit par : La Nébude | 29/03/2007

Nicolas> Chacun ses goûts hindou dingo

La Nébude> Normal pour une vache qui fait du surf :-)

Écrit par : Max | 29/03/2007

J'éteins la lumière,
montre moi ton côté sombre, Maxou ;)

Écrit par : Madame B | 29/03/2007

Allumeuse!!
:-)

Écrit par : Max | 30/03/2007

Je ne tremperais ma langue dans la corolle seulement si elle se prête aux jets d'encre.
Et les mots sexcentriques restent beaux =)

Et je viens d'avaler mon café de travers, parce que l'immolation depuis le bout des chaussettes me plient les segments ^^

Écrit par : Bourdon-copter | 30/03/2007

"Son haleine me nourrissait pour plusieurs mois"...
On en revient au fromage, toujours!
As-tu pensé à une thérapie? Non parce que Benoît x croix v bâton déchaîne rarement ce genre de passions, je crois qu'il va falloir envisager l'idée que tu délaisses la zoophilie pour la gérontophilie là! ;)

Écrit par : MeryllB | 30/03/2007

I'm here!
so old, so panting !

Écrit par : patrick | 30/03/2007

Des chips, des omelettes norvégiennes, tout ce qu'on voudra. Pat, fondons le club des vieux. Heureusement second flore a de l'indulgence pour les trentenaires...

Écrit par : activewoman | 30/03/2007

faim !

Écrit par : pandore | 30/03/2007

MeryllB> Bravo !! Je dois dire que tu m’épate (à tartiflette) pour avoir été la seule qui ait remarqué la référence littéraire implicite à "L’amour Münster" de Louis Pauwels dans mon poème.
Ca mérite des applaudissements clap clap (vive le multimédia !)
J’ai bien entendu déjà consulté un plombier et un psychanalyste, mais le premier ne comprenait pas de quoi je lui parlais et le second a tenté de se suicidé en sautant dans un pot de mayonnaise. ( C’était un lacanien et il avait fait sa thèse de doctorat sur la sujet "il n’y a que Maille qui maille")
Il ne faut pas trop évoquer la gérontophilie sur ce blog sans quoi Patrick va nous faire une dépression. A moins que ce terme soit associé à un facteur (tu ne peux pas comprendre c’est une longue histoire)
En ce qui me concerne je vais plutôt me tourner vers la nécrophilie parce que il est quand même indéniable que certaines actrices mortes sont très sexy, à l’exception de Brigitte Bardot.

P.S : moi aussi ça me fait très plaisir d’accueillir ici une personnalité aussi croustifondante que toi ;-)

Activewoman> Le club des vieux gourmands, soyons précis sur les termes. De toute façon y’a des vieux jeunes et des jeunes vieux et des noirs blancs (Michaël) et des blancs noirs (Raffarin bourré se roulant nu dans du goudron) y’a même des omelettes norvégiennes glacées bouillantes alors…
Ca me rappelle une histoire horrible… Ceux qui on lu le dernier Chuck Palahniuk comprendront.

Pandore> Cabillaud

Écrit par : Max | 30/03/2007

Les commentaires sont fermés.