Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2007

L’avis des supers z’héros

medium_supermanspiderman2.2.jpg

Un soir Chez Gégé, le bar des supers justiciers :

Spider-Man : t’as voté pour qui toi ?

Batman : Sarko pourquoi ? (et oui Batman est français c’est un scoop et/ou j’m’en branle)

Spider-Man : t’ai vraiment qu’un putain de gros naze de milliardaire de merde.

Batman : j’t’emmerde face d’insecte.

Bruce Banner (alias Hulk) : déconnez pas vous deux ça va m’énerver et je vais encore craquer mon slip. Ca fait le vingt troisième ce mois ci. Et je suis pas bourré de tunes moi !

Batman : t’as qu’à bosser un peu plus feignasse au lieu de vivre aux crochets de l’Etat pour tes soi-disant troubles graves de la personnalité. 

Bruce Banner : associés à une pathologie dermatologique rare.

Batman : ouais c’est ça. Moi aussi je peux me tremper la bite dans un pot de Ripolin vert gazon pour snober mon psy et me sentir enfin exister aux yeux des autres en exhibant ma différence.

Wonder Woman : Je ne me serais jamais doutée que vous étiez aussi vulgaire Monsieur Batman. Bien qu’à la réflexion votre façon de frimer avec des grosses batmobiles tunées à mort en disait déjà long sur votre machisme de mâle complexé qui n’assume pas ses pulsions homosexuelles avec ce jeune freluquet de Robin dit Robinet d’eau chaude du temps ou il était acteur dans le cinéma porno gay underground roumain.

Batman : tu veux que je course les malfrats en Twingo ? Ca tourne pas rond en ce moment ou quoi ?

Wonder Woman : si très bien merci. Je me change cinquante fois par jour.

Spider-Man : tu viens dîner à la maison ce soir ma belle ? Tante May à fait une tarte.

Wonder Woman : pas ce soir désolée j’ai un rencard avec l’homme castor.

Spider-Man : putain je l’crois pas, tu t’es encore faites avoir !

Wonder Woman : pourquoi tu dis ça ?

Spider-Man : c’est le même imposteur qui t’a invitée y’a quinze jours au resto déguisé en homme courgette.
medium_seg.2.JPGWonder Woman : il était gentil. Il me disait que je ressemblais à Ségolène Royal en plus américaine et que mon seul défaut c’était de manger du fromage de Hollande avant mes rendez-vous.

Spider-Man : c’est signé Arnaud Montebourg.

Wonder Woman : mais alors c’est pas un super héros ?

Spider-Man: t’as déjà vu un super héros sans son collant ?

Hulk : et moi bouffeur de mouches ?

Spider-Man : ça y est l’autre marchand de maïs transgénique va nous faire son numéro…

Une bisounours bleue avec une machine à coudre : Bonjour messieurs dames pourriez-vous m’indiquer où se tient la soirée gaufre de Max ?

Spider-Man : Max ? Jamais entendu parlé. C’est un super héros ? Parce que ici Mlle demi-portion, au cas où personne vous aurait rancardé, c’est notre domaine réservé. On accepte pas les télétubbies.

La bisounours : je ne suis paaaas un télétubbies !!!

Hulk : Attendez une minute. Vous êtes couturière ? Parce que ça peut m’intéresser ça.
La bisounours : Dominique Voynet ?

Hulk : Heu non. Je suis vert à cause des rayons gamma.

La bisounours : comme lessive c’est pas mal, mais pour la peau à votre place j’utiliserais plutôt du Tahiti douche aux huîtres.
Wonder Woman : elle a pas tort.

Batman : je me suis toujours demandé si Thor appartenait au parti communiste. Et où il achète ses marteaux ? Il est sponsorisé par Castorama ?

Spider-man : tu parles. C’est un privilégier comme toi. Avec sa tronche de hippie il est quand même le fils d’Odin…

Hulk : c’est peut-être Robert Hue ?…

Batman : moi je suis orphelin crétin.

Spider-Man : tu crois peut-être que j’ai été élevé par Maya l’abeille moi ?

Batman : toute façon avec toi on peux jamais discuter. Tes préjugés remontent plus vite que Flash Gordon quand il a la torche humain au cul.
Hulk : en parlant de feu au cul je me suis toujours demandé si la collection de dvds porno gonzo hardcore des X-Men était aussi impressionnante que la rumeur le laisse entendre ?

Wonder Woman : tu crois peut-être que t’es pas encore assez excité comme ça ?!

Hulk : c’est vrai tu as raison Wonder, les trips extrêmes c’est pas bon pour ma garde-robe. Si seulement je pouvais me changer comme toi juste en tournant sur moi-même, le nombre de fringues que j’aurais pu économiser… Mais chaque fois que j’essaie de m’inscrire dans un cours de danse classique je me fais virer à coup de pompes dans le cul. Je vais m’inscrire chez les centristes dès demain.

Spider-Man : la couleur de Bayrou c’est pas le vert c’est le orange cul d’épinard !

Hulk : à ce compte là Casimir est centriste.

Batman : ça m’étonnerais il est en taule. Il s’est fait coffré pour pédophilie il en a pris pour Vingt piges.

Wonder Woman : et dire que pendant ce temps là Chantal Goya chante librement sur de la techno… Y’a vraiment plus aucune justice dans ce pays de merde.

Spider man : ça me fout le cafard…
La bisounours : personne sait où c’est alors la soirée gaufre ?

17/04/2007

Culture et fromage râpé

         
         medium_ecrivain17.jpg                     medium_Nietzsche.2222.jpg
  Jacquelin Cumouille                 Un morse


Le thème d'aujourd'hui : un écrivain aux cabinets.


Nous avons la chance de recevoir aujourd’hui dans notre émission le célèbre écrivain et intellectuel Jacquelin Cumouille pour son dernier ouvrage qui le fait pressentir pour le prix Goncourt : Dieu est-il en plastique ? 

- Bonjour Jacquelin Cumouille.

- A vos souhaits.
- Pourriez-vous évoquer succinctement les conditions assez cocasses je crois qui vous ont poussé à rédiger ce qui allait devenir ce chef d’œuvre.

- Oui très volontiers. Eh bien c’était un dimanche après-midi chez ma sœur et mon beau frère le célèbre Hector-Xavier-Bertand Duflan. J’avais repris du rôtis de veau en sauce et je me sentis soudain envahi d’une formidable sensation de… comment dire.

- Le sentiment de la vanité des nourritures terrestres ?

- Oui ! C’est cela-même ! J’eus une très forte envie de chier ! Et vous savez mon beau frère à entièrement retapissé les toilettes avec de la peau de saumon finlandais ce qui en fait un lieu très propice à la…

- Défécation ?

- Mais non ! A la méditation. Crétin…

- Et alors ?

- Alors j’étais installé là sur le trône, les viscères contractées quand je fus frappé d’une vision !

- Dieu vous est apparu ?

- Non une vision d’horreur ! Un visage m’observait par la lucarne.

- Un paparazzi ?
- Non personne n’avait commandé de pizza ! C’était un faciès d’une laideur exemplaire. On aurait cru François Bayrou en femme.

- Quel horreur !

- Et je ne voyais que son visage ! Sans quoi j’aurais sûrement fait une syncope.

- Mais qui était cette créature ?

- Vous me connaissez j’ai tout de suite imaginé le pire.

- Un spectre ?

- Bien pire.

- Pierre Bellemare déguisé ?

- Oh… Vous êtes dépressif ou quoi ?! Non j’ai pensé à l’immonde voisin de mon beauf et à ses terribles expériences culinaires. Il a plusieurs fois tenté de nous empoisonné en nous apportant ses fameux ovaires de castor farcis à la graisse d’oie frigide. Une tradition séculaire de sa Moldavie natale paraît-il…

- Et c’est à partir de là que vous est venue l’idée première de votre ouvrage ?

- Tout à fait. Il fallait je me venge de cette situation humiliante. J’ai changé le nom, mais le personnage principal qui se fait empalé page 12 en réalité c’est bien lui.

- D’après certains critiques littéraires comme Jean-Pierre Pernaut ou M Pokora de nombreuses allusions mystiques parsèment le livre, comme le suggère d’ailleurs habillement le titre. D’où vient-il d’ailleurs ce titre énigmatique : Dieu est-il en plastique ? 

- Heu… c’est mon éditeur Marcel Piedsplat qui m’a suggéré de modifier les premiers mots suite au succès du Da Vinci Code. Au départ je voulais l’appeler : Le tabouret est-il en plastique ?

- Oui ça… ça sonne pas pareil. Mais… c’est pas mal aussi.

- Je vous dispense de vos commentaires d’analphabète diabétique.

- Pardonnez-moi. Heu… On dit aussi que vous avez été très influencé par l’écrivain Michel Houellebecque…

- Pas du tout ! Je préfère de très loin l’œuvre de Jean-Charles Ponlévecque et surtout son premier livre : Que fais-tu fétu ?

- Quel est le sujet ?

- Comment ? Vous ne l’avez même pas lu ? Vous êtes vraiment un minus. Je suis sûr que vous préférez le pepsi au coca. Belle mentalité ! Le chef d’œuvre Que fait-tu fétu ? de mon confrère relate le parcours épique et pittoresque d’un fétu de paille à travers les siècles. De la Gaule de Vercingétorix à la machine à laver de la mère Denis dans laquelle malheureusement il périt tragiquement noyé au chapitre 3056.

- Heu… Et quels points communs pensez-vous posséder avec le philosophe Heidegger ?

- La forêt noire.

- J’ignorais que vous aviez vécu en Allemagne ?

- Non. La forêt noir le gâteau. C’est ma pâtisserie favorite.

- Vous n’aviez pas annoncé la rédaction d’une suite du grand livre de Heidegger Etre et Temps ?

- Tout à fait. Cela s’appellera Etre étendu et je tenterai d’y démontrer que le temps passe plus vite en position allongée sur un lit que en équilibre renversé la tête posée sur un fil tendu à cinquante mètres au-dessus du sol.

- Et Nietzsche ?

- Bof… Ca tourne un peu en rond, mais bon, pour un morse c’est pas mal.

- Vous reprendrez bien des chips ?

- Vadé rétro satanas et diabolo !

- Et bien c’est sur cette note d’espoir et de foi en l’avenir d’un monde meilleur où les lainages seront les vrais leaders que nous allons rendre l’antenne en remerciant encore Jacquelin Cumouille pour cet entretient exclusif.

- Y’a pas de quoi, de toute façon j’avais rien à faire, mon professeur de claquettes s’est coincé les testicules dans un ouvre-boîte.


P.S : peu après cette interview, par souci de faire le point et aussi pour renouer avec ses origines de forain, Jacquelin Cumouille a décidé de renoncer provisoirement à la littérature et s’est retiré dans une troupe de haricots sauteurs trapézistes chiliens ( The Chilicon circus). 

* Suite à la relecture de cette note j’ai décidé de me pendre.

11/04/2007

Salon des inventions: le show de Bruxelles

Les favoris de ce cinquante cinquième salon exceptionnel reconnu dans le monde entier pour la qualité et l’intarissable créativité de ses participants s’est tenu il y quelques mois à peine à Bruxelles. Outre les traditionnels médaillés nous avons tenu à rendre hommage aux meilleurs prototypes exposés.


medium_couteau2.jpgLe couteau à double lame sans manche
: très prisé dans le milieu des humoristes sado-masos accros au cacao.


La machine à refermer les huîtres
: plébiscité par tous les vendeurs de fruits de mer à prix discount (Il est conseillé d’utiliser le gel « crème d’huître » à base de morve de Saint-Bernard et d’algues avec cet article)


La friteuse à abdos fessiers double vitesse
: beaucoup plus rapide (1,8 fois exactement à cause des forces de friction) que la friteuse à abdos fessiers à une seule vitesse.*

*le marche arrière n’est bien sûr pas prise en considération, sinon pour les boulimiques astigmates.


medium_helicoptere22.jpgL’hélicoptère sans hélice
: identique en tous points à un hélicoptère classique sauf qu’il reste toujours immobile. Très pratique pour les usagers sensibles au mal de l'air.


Le stylo-cure-nez
: convient au personnes sujettes à la rhinopharyngite chronique ainsi qu’aux écrivains manchots.

Exemple : Chantal Lauby des Nuls avec un Tampax dans la narine droite : "Mais où est-ce que j’ai pu mettre mon stylo-cure-nez ?"


Le CRS en chaussons
: permet de mater avec une efficacité optimale toute manifestation se déroulant dans un appartement dont les parquets cirés doivent rester impécables.


La calvitie amovible et comestible
: Si le temps d’une soirée vous souhaitez cacher votre profonde imbécillité congénitale, passez facilement pour un énarque, un eunuque, un physicien nucléaire. Une fois toutes les femmes désirables tombées sous le charme de votre charisme intellectuel entraînez en une un peu à part sur la véranda et pour faire céder le dernier rempart de sa pudeur arrachez votre calvitie sous ses yeux ébahis et dévorez-là rageusement (sauf si vous êtes cannibale auquel cas dévorez la fille)


Le pédalo pour nain de jardin
: pour les amoureux du bon goût.


La brouette asymétrique
: pour ceux qui ont un bras plus long que l’autre et qui aiment transporter des grosses pierres d’un endroit à un autre pour se donner un style.


Le slip thermos
: conseillé pour les rock stars complexées par la taille de leur sexe qui aiment boire leur canette de bière bien fraîche à la fin du concert. (médaille d’argent)


Le Rubix cube pour non voyant
: muni de 8 faces de la même couleur.

Exemple : Gilbert Montagné : " peuh ! le rubix cube c’est vraiment un jeu trop facile"


medium_camembert_nucl.psd.jpgLe camembert thermonucléaire
: pour tous vos attentats terroristes. Placer discrètement le camembert sur la chaise du président juste avant qu’il ne s’assoit. Existe aussi en version Münster, tomme de Savoie ou fromage de chèvre.


Le sous-marin décapotable
: pour les missions nécessitant une immersion de très très très longue durée.


La raquette de tennis sans cordage
: pour garder vos balles neuves intactes même après plusieurs mois de pratique.


Le lance-camion
: déclinaison à plus grande échelle du traditionnel lance-pierre. Disponible en trois couleurs.


medium_canard1.jpgLe canard en plastique en bois
: plus écolo il flotte aussi bien que son homologue en vrai plastique et peut dire coin coin en cinq langues. (médaille de bronze)


Le string à couper le beurre
: favorise un port plus confortable chez les personnes trop grasses.


Le clavier à 2 touches
: pour les blondes et les escargots informaticiens qui tapent avec leurs antennes.


Les chaussures à semelles de crêpe au Nutella
: pour les individus sujets à l’hypoglycémie et qui cuisinent comme un pied.


Le hérisson-suppositoire
: pour les enfants indisciplinés de parents pédophiles et violents qui refusent de bien manger leur soupe.(prix spécial du jury*)

*Une petite polémique s’est faite jour, car la présence de deux prêtres pédophiles alcooliques dans le jury a laissé dire à certains journalistes un peu fouille-merde que la décision concernant ce prix n’avait pas été prise en toute impartialité.


Le chewing-gum au plâtre
: pour apprendre à fermer sa gueule.

Exemple : "Plutôt que sucer n’importe quoi, Pascal Sevran y ferait mieux de mâcher du chewing-gum au plâtre".


medium_passoire303.jpgLa baignoire-passoire
: pour les hydrophobes hygiéniques.

Exemple : Clara Morgan :"je veille toujours à garder ma chatte propre".


medium_mannequin5.jpgLa belle-mère en polystyrène
: pour préserver la paix des ménages dans le respect des personnes âgées. (médaille d’or)


Le cercueil-air-bag
: pour les morts violentes.

La fourchette-râteau : pour les obèses ou les jardiniers cultivateurs de spaghettis.

05/04/2007

A soucoupe of E.T ?

medium_petit_gris.bmp.2.jpg

Le "petit gris" : si vous rencontrez cet individus de petite taille et le regard félon la nuit au milieu d’un champ de patate désert, évitez de faire le malin en sortant une vanne sur sa tronche en forme de vessie de brebis avariée. Ces gens là n’ont pas le même humour que nous…


Beaucoup d’entre nous (j’exclus d’amblée les rêveurs et autres Jean Foutre qui préfèrent discuter du chômage ou du déficit budgétaire de la France) s’interrogent sur cet épineux problème. Existe-t-il une forme de vie intelligente hors de la terre et ces êtres qui ressemblent peut-être à d’horrible tortillas géants émettant de bruyants gaz à l’odeur nauséabonde de bonnet de natation grillé ont-ils déjà posé un de leurs membres difficiles à définir sur le sol de notre bonne vieille planète bleue mais de moins en moins vue qu’elle ressemble du plus en plus à une poubelle flottante ?

D’ailleurs que viendraient faire sur cette future poubelle des êtres dont l’intelligence est suffisamment supérieure à celle de Steevie Boulay qu’elle leur aurait octroyé le pouvoir de construire des vaisseaux dépassant la vitesse de la lumière, au moins dans le noir, leur permettant ainsi de s’acheminer jusqu’à nous ?

On peut à la rigueur chercher la réponse en entreprenant de lire nuit et jour durant une semaine des blagues Carambar et en misant à fond sur le phénomène des associations d’idées. Mais cette méthode, très prisée des psychanalystes pachtounes (dont la formation reste à ce jour une des plus lacunaires du monde) outre qu’elle ferait prendre des kilos superflus aux chercheuses surveillant leur ligne pour le concours de Miss anorexie France, s’avère finalement assez peu scientifique (et même dès le début).

medium_bourret.2.JPGD’après Jean-Claude Bourret, les ovni constituent une évidence que seul un blocage de notre subconscient continue à occulter. De même la Cinq continue d’exister, mais nécessite simplement de posséder un sixième sens pour la recevoir directement par télépathie.


« Depuis longtemps déjà les extraterrestres prennent dans la mesure de leurs capacités de transformation une apparence vaguement humaine de manière à s’infiltrer progressivement dans la population et de préférence au niveau des postes clefs du pouvoir »
Extrait de: Sarkozy est un petit gris, par Frankie Bayrou (frère jumeau caché de François Bayrou conservé dans du formol par le FBI) éditions du Topinambour transgénique,Washington 2006.


Depuis plus de trente ans d’éminents représentants de la communauté scientifique internationale se penchent sur ce dossier.

medium_savant_2.jpgSelon Jean-Jacques Tétar (photo ci-contre) chercheur au CNRS et champion de France de rallye en état d’ébriété avancée, la fameuse soucoupe volante n’est qu’un mythe propagé par des journalistes fumasses et des esprits naïfs. En réalité les OVNI authentiques se présentent toujours sous l’apparence d’une femme nue prenant des poses lascives. En effet poursuit le professeur Tétar les aliens considèrent à tort que le sexe masculin en érection constitue une antenne naturelle et le seul moyen pour nous de communiquer par télépathie*.

Pourquoi à tort ? avons nous naïvement demandé à ce puits de science. Mais pour nous répondre le professeur commença à déboutonner son pantalon alors, considérant que la démonstration théorique serait probablement d’un niveau mathématique trop élevé pour nos pauvres capacités, nous avons préféré rapidement nous éclipser.


*Certaines mauvaises langues, pour la plupart des scientifiques aigris et ratés (Stephen Hawking, Hubert Reeves, Rika Zaraï...) concurrents jaloux de son intelligence si brillante ont prétendu que le professeur Tétar s’adonnait à la télépathie sur les mouches drosophiles au moyen de sa grosse bi antenne. Les extraterrestres seraient-ils des mouches géantes portant la cravate ? Et dans ce cas qu’est-ce qui peut bien les attirer sur notre planète ? Une problématique qui, décidément, ne sent pas très bon…