Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2007

A soucoupe of E.T ?

medium_petit_gris.bmp.2.jpg

Le "petit gris" : si vous rencontrez cet individus de petite taille et le regard félon la nuit au milieu d’un champ de patate désert, évitez de faire le malin en sortant une vanne sur sa tronche en forme de vessie de brebis avariée. Ces gens là n’ont pas le même humour que nous…


Beaucoup d’entre nous (j’exclus d’amblée les rêveurs et autres Jean Foutre qui préfèrent discuter du chômage ou du déficit budgétaire de la France) s’interrogent sur cet épineux problème. Existe-t-il une forme de vie intelligente hors de la terre et ces êtres qui ressemblent peut-être à d’horrible tortillas géants émettant de bruyants gaz à l’odeur nauséabonde de bonnet de natation grillé ont-ils déjà posé un de leurs membres difficiles à définir sur le sol de notre bonne vieille planète bleue mais de moins en moins vue qu’elle ressemble du plus en plus à une poubelle flottante ?

D’ailleurs que viendraient faire sur cette future poubelle des êtres dont l’intelligence est suffisamment supérieure à celle de Steevie Boulay qu’elle leur aurait octroyé le pouvoir de construire des vaisseaux dépassant la vitesse de la lumière, au moins dans le noir, leur permettant ainsi de s’acheminer jusqu’à nous ?

On peut à la rigueur chercher la réponse en entreprenant de lire nuit et jour durant une semaine des blagues Carambar et en misant à fond sur le phénomène des associations d’idées. Mais cette méthode, très prisée des psychanalystes pachtounes (dont la formation reste à ce jour une des plus lacunaires du monde) outre qu’elle ferait prendre des kilos superflus aux chercheuses surveillant leur ligne pour le concours de Miss anorexie France, s’avère finalement assez peu scientifique (et même dès le début).

medium_bourret.2.JPGD’après Jean-Claude Bourret, les ovni constituent une évidence que seul un blocage de notre subconscient continue à occulter. De même la Cinq continue d’exister, mais nécessite simplement de posséder un sixième sens pour la recevoir directement par télépathie.


« Depuis longtemps déjà les extraterrestres prennent dans la mesure de leurs capacités de transformation une apparence vaguement humaine de manière à s’infiltrer progressivement dans la population et de préférence au niveau des postes clefs du pouvoir »
Extrait de: Sarkozy est un petit gris, par Frankie Bayrou (frère jumeau caché de François Bayrou conservé dans du formol par le FBI) éditions du Topinambour transgénique,Washington 2006.


Depuis plus de trente ans d’éminents représentants de la communauté scientifique internationale se penchent sur ce dossier.

medium_savant_2.jpgSelon Jean-Jacques Tétar (photo ci-contre) chercheur au CNRS et champion de France de rallye en état d’ébriété avancée, la fameuse soucoupe volante n’est qu’un mythe propagé par des journalistes fumasses et des esprits naïfs. En réalité les OVNI authentiques se présentent toujours sous l’apparence d’une femme nue prenant des poses lascives. En effet poursuit le professeur Tétar les aliens considèrent à tort que le sexe masculin en érection constitue une antenne naturelle et le seul moyen pour nous de communiquer par télépathie*.

Pourquoi à tort ? avons nous naïvement demandé à ce puits de science. Mais pour nous répondre le professeur commença à déboutonner son pantalon alors, considérant que la démonstration théorique serait probablement d’un niveau mathématique trop élevé pour nos pauvres capacités, nous avons préféré rapidement nous éclipser.


*Certaines mauvaises langues, pour la plupart des scientifiques aigris et ratés (Stephen Hawking, Hubert Reeves, Rika Zaraï...) concurrents jaloux de son intelligence si brillante ont prétendu que le professeur Tétar s’adonnait à la télépathie sur les mouches drosophiles au moyen de sa grosse bi antenne. Les extraterrestres seraient-ils des mouches géantes portant la cravate ? Et dans ce cas qu’est-ce qui peut bien les attirer sur notre planète ? Une problématique qui, décidément, ne sent pas très bon…